mardi 10 juin 2014

Des ustensiles de cuisine... de base

Cet article va peut-être paraître un peu rébarbatif ou primitif pour certain(e)s, mais il m'est apparu être utile plus d'une fois d'expliquer à mes ami(e)s pourquoi j'utilisais un tel outillage en cuisine.

Je ne parlerai ici que d'ustensiles de base absolument indispensables dans toute cuisine digne de ce nom, ne nécessitant pas de gros investissement ou de grosse artillerie, ça, ce sera pour plus tard...




Historiquement, depuis toujours, on utilise en cuisine pour les légumes un petit couteau, lame 5-6 cm, petit manche,


 le tout tenant bien en main, et on coupe les légumes dans la main, ramenant le couteau vers le pouce, comme ceci :


Et bien, depuis trèèèès longtemps, j'ai abandonné cette méthode, dangereuse et lente, pour une méthode, certainement connue de nombreux/ses d'entre-vous, mais pas de tous : la planche à découper et la grande lame (au moins 20 cm).

Cette grande lame a plutôt tendance à effrayer qu'à rassurer!
Et bien, si vous n'avez jamais essayé, voici de quoi vous rassurer...

Alors, que gagne-t-on à utiliser un grand couteau et une planche?


On y gagne en rapidité

Une botte de carotte coupée en tranche en un seul coup... ou un chou découpé en 4 coups de couteau!!!

On y gagne en sécurité

- le pouce qui sert de butée dans l'ancienne méthode souffre beaucoup, surtout lors des récoltes au jardin en grandes quantités.( vécu des récoltes de bettes (blettes) découpées en tronçons de 2 cm) Ici, c'est la planche qui fait la butée.
- on met les doigts beaucoup plus loin de la lame avec la grande lame, donc, moins de risque de laisser un bout de doigt dans la soupe...

Un autre ustensile indispensable dans toute cuisine qui se respecte :

La mandoline.

Attention aux doigts! Cette arme redoutablement efficace pour les salades, potages,... en tout genre, l'est aussi pour raccourcir les doigts : la prudence est de mise, et l'utilisation du chariot aussi! Ma mandoline, bien que coûteuse, a déjà plus de 12 ans de loyaux services à son actif  il s'agit de la mandoline Zyliss gourmet, qui avait coûté à l'époque 40€, mais au vu de son efficacité, aucun regret! Vraiment fiable, elle coupe toujours aussi bien qu'au premier jour (et pourtant beaucoup utilisée!)
La mandoline est cet instrument magique qui vous permet d'obtenir une découpe parfaitement régulière et précise (choix des épaisseurs : 0,75mm,1,5mm, 3mm, 7mm et aussi julienne 3mm et 7mm) de vos légumes, fruits... pour salades, mais aussi garnitures, et conserves.

Pour trancher des lamelles ou des bâtonnets!
En avant pour les salades les plus folles... en un clin d’œil!
Indispensable quand on se met à faire des conserves...

et enfin, last but not least :

Le couteau économe

Celui-ci, comme son nom l'indique, effectue des épluchures bien plus fines que le petit couteau à légumes. Le mien est un modèle classique, inusable, il a bientôt 20 ans de service!

Et c'est encore aujourd'hui le moins cher du marché (2€). Sa forme particulière donne une position en main assez spéciale. J'ai récemment acquis un autre modèle, efficace, bien en main (surtout les petites mains des cuisiniers en herbe) mais probablement bien moins robuste que mon ancêtre :
L'un (le mauve) provient d'un hard discount, l'autre (le rose) est de marque tupperware. Ils ont l'avantage de bien tenir en main.(moins de fatigue lors des longs épluchages). A côté de ces modèles "à l'horizontale", il y a les modèles "à la verticale",
que d'autres préféreront pour la similitude de préhension par rapport au petit couteau. Personnellement, je ne suis pas fan de ce modèle.

Autre matériel indispensable en cuisine, à posséder en tailles différentes :

La planche à découper.

Les miennes sont en matière synthétique, de taille allant de la planche à pain, au format professionnel : voici un exemple :
La plus utilisée à la maison est de taille moyenne, un peu plus grande qu'un format A4, et la planche à pain, lorsqu'il s'agit de découper 1 ou 2 échalotes ou oignons. Voici les différents modèles de la maison :
Toujours sous la main, il est important de les nettoyer avec soin et de bien les sécher.

Voici donc pour moi les indispensables de la cuisine, même si je possède et utilise de nombreux autres instruments plus complexes et coûteux, ceux-ci sont basiques et bon marché et constituent le B.A.-ba de la cuisine.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire